TARIF FIXE DE LIVRAISON* - QUÉBEC ET ONTARIO: 12 $ - CANADA: 20 $

FAQ*

Recherche

Recherche

    Nous voulons que vous soyez satisfait ! Si cela n’était pas le cas, nous pouvons rembourser ou échanger votre achat dans un délai de  30 jours suivant la date d'achat. 

    Voir plus de FAQ

    Ameoli : AMÉLIE ROY CRÉE ET FABRIQUE DES PRODUITS CORPORELS NATURELS, BIOLOGIQUES et faits main. 

    Je vous laisse la découvrir ici!

    Marie-Eve Dompierre - Céramique

    Des sels d'argent, à l'or et à l'argile

    L’essence propre de la terre émerge des céramiques de Marie-Eve Dompierre, celles-ci sont soigneusement balancées entre l’organique et la structure, la rigidité et la fluidité. Ses objets sont à la fois épurés et modernes sans être insensibles.

    Lorsque l'on rencontre Marie-Eve, on sent son amour pour la terre, qu’elle façonne en y déposant la trace de l’humain, son empreinte, c’est ce qu’on ressent au contact de ses pièces.

    Je vous laisse la découvrir à travers cette entrevue!

    J’ai lu que tu étais passionnée d’arts visuels; peux-tu nous parler de ton parcours artistique?

    D'aussi loin que je me souviens, j'ai toujours aimé la photographie et les arts visuels en général. Quand j'étais petite, j'aimais regarder les livres de gravure de mon grand-père et les livres de mon père sur la photographie argentique. J'ai décidé à 17 ans d'embrasser le monde de l'image et j'ai commencé des études en art et photographie au Cégep de Matane, une ville où j'ai vécu pendant plus de 8 ans. Là, j'ai exploré, appris et forgé mon caractère créatif et artistique. J'ai ensuite étudié la céramique à l'Université Concordia pendant un an, puis pendant deux ans au Cégep du Vieux Montréal.

    Ou es-tu née, et qu’est-ce qui t’as amenée à Montréal?

    Je suis née et j'ai grandie à Saint-Raymond, un magnifique village au creux des montagnes dans la région de Portneuf. Je vis à Montréal depuis maintenant 12 ans. C'est l'amour, les amis, les défis et les grandes ambitions d'une jeune photographe qui m'ont amenée à la grande ville :)

    Marie-Eve Dompierre - Céramique - De la photographie à la céramique - Un portrait

    Comment en es-tu venue à la céramique? Et pourquoi cette discipline?

    À l'arrivée de la technologie numérique, mon intérêt pour le support photographique a considérablement diminué. Pour moi, le procédé de l'image argentique était aussi important que l'image elle-même. J'ai trouvé la nouvelle image numérique vide et facile, sans âme. En fait, j'ai compris que j'ai besoin de toucher et manipuler un médium pour sentir une connexion avec lui. Un peu par hasard, j'ai commencé à suivre les cours du soir en céramique qu'un ami donnait. J'ai eu un coup de foudre. Inattendu. Comme tous les coups de foudre.

    Parle-nous de ton environnement de travail.

    Je travaille chez moi, dans mon sous-sol. J'y ai aménagé l'espace au fil du temps. Ce n'est pas l'environnement idéal, c'est sombre et poussiéreux, mais c'est ma grotte et j'y suis très bien pour l'instant.

    Marie-Eve Dompierre - Céramique - Vue de l'atelier.Marie-Eve Dompierre - Céramique - Vue de l'atelier de Dompierre.Marie-Eve Dompierre - Céramique - Vue d'un morceau d'argile dans l'atelier de Marie-Eve Dompierre.Tu es maman d’une fillette, et tu travailles à la maison, comment arrives-tu à concilier le travail et la famille?

    Uuffff ahaha, ehh je sais pas! La garde partagée me permets de me mettre à fond dans le travail lorsque ma fille est chez son papa, alors lorsqu'elle est ici ça me permets d'être toute à elle. Et aussi j'ai une maman en or qui vient la garder lors des périodes de rush.

    Quelle partie de ton travail préfères-tu?

    TOUT! Mais j'adore surtout les moments de prototypage. Mes mains ne vont pas assez vite pour toutes les idées que je veux réaliser. J'aime aussi le travail en série, il y a quelque chose de très valorisant de répéter les mêmes objets presque pareils.

    Marie-Eve Dompierre - Céramique - Marie-Eve Dompierre au travail dans son studio.Marie-Eve Dompierre - Céramique - Marie-Eve au travail dans son studio de céramique.

    Y a-t-il des créateurs qui t’ont inspiré en particulier?

    Michele Michel de Elephant ceramics a été un coup de coeur qui a inspiré mes débuts en céramique. Matt Wedel, Shary Boyle et Thaddeus Erdahl m'ont éblouit en sculpture. J'aime beaucoup le travail de Zhu Ohmu, Sisse Lee, Brian Rochefort, Suzanne Sullivan et tellement d'autres.

    Quelles sont tes autres sources d’inspiration?

    Ça, c'est la question qui tue! Honnêtement je pense que l'on est toujours inspiré par ce qui nous entoure. La vie inspire, on accroche à certains détails.

    Comment choisis-tu le type de terre et d'argile avec lesquelles tu travailles ?

    Un peu comme je choisissais la pellicule, l'éclairage, le développement et l'impression lors du processus photographique. Les choix techniques doivent être en accord avec l'impression que l'on veut laisser, en accord avec le propos.
    Marie-Eve Dompierre - Ceramique - Assiette en grès tachetéMarie-Eve Dompierre - Ceramique - Cuillères grès tachetéMarie-Eve Dompierre - Ceramique - Gobelet de porcelaine avec rebord en orTes pièces sont équilibrées; elles sont organiques, tout en ayant de la structure. Comment définirais-tu ton style?

    Elles sont sur une ligne mince. La trace de l'humain derrière la pièce doit être ressentie, mais j'adore les designs purifiés et simples. Je pense que toutes mes créations sont en équilibre entre la composition et la déconstruction. Un jeu auquel j'adore me prêter.

    Quels sont tes projets de création pour la prochaine année?

    J'ai envie de pousser plus loin le façonnage à la main et l'organique. Histoire à suivre...

    Français
    Français